DE FILLE EN AIGUILLE

Après un an de stylisme et un an de design dans une célèbre école de mode, c’est pour son style irréprochable, original et sa culture de la mode, que cette créatrice franco libanaise aux idées toujours innovantes, Cecilia Fares s’est vue travailler dans les plus grandes maisons. Conseils mode et confessions d’une passionnée qui a toujours su « avoir le bon œil ».

La mode vue par Cecilia Fares

Quels sont les meilleurs conseils mode qu’on a pu vous donner ?

J’ai reçu beaucoup de conseils au cours de mes études et de mes stages mais le meilleur est de ne jamais trop en faire, de rester simple et sobre en étant toujours « up to date » avec une touche personnelle. Je pense qu’il faut garder les pieds sur terre et croire en soi.

Aujourd’hui selon vous, qui représente à la perfection la mode et pourquoi ?

C’est Karl Lagerfeld qui représente à la perfection la mode selon moi. Il est toujours en quête de modernité, il a un style irréprochable, toujours à l’air du temps et ses défilés sont absolument merveilleux, de vrais spectacles. Il a du style et l’impose tout autour du globe. Il a une classe phénoménale, il sait toujours créer des silhouettes classiques mais à la fois jeunes. Il comprend les femmes, sait les habiller et les rendre plus belles que jamais.

Tout le monde à son propre style d’une façon ou d’une autre, que conseilleriez-vous pour celles qui ne l’ont pas encore trouvé ?

Pour celles qui n’ont pas encore trouvé leur propre style, je leurs conseillerais de pas trop en faire est de rester naturelle avec une petite touche de rock. Ne surtout pas partir dans l’excès et surtout rester très classe et élégante. Et pour finir, ne jamais oublier que la mode change mais que le style reste.

Accro au shopping ?

Vous considérez-vous comme une accro du shopping ?

La question que j’attendais depuis le début. Le shopping est ma première passion, que je sois « in a good mood or not » le fait de simplement penser a faire les boutiques au Faubourg St-Honoré ou Avenue Montaigne ou n’importe où d’ailleurs me déstresse et me rend automatiquement contente, joyeuse et heureuse. J’ai un besoin constant de m’acheter de nouvelles fringues, de contempler les vitrines et d’aller dénicher mon nouveau pantalon en cuir pour ma soirée samedi soir. C’est une activité quotidienne que je ne délaisserais pour rien au monde. Donc oui, je suis une accro, une vraie.

Quelles sont les pièces ou les créateurs dont vous-êtes accro ?

Je suis amoureuse du legging en cuir de chez Balmain. C’est un très beau matériel de qualité et en plus il est confortable et élégant. Après comme toute fille qui se respecte j’ai des Yves Saint Laurent mais il y a particulièrement une paire de sandales bleues de Chine que je mets tout le temps. Les talons YSL sont, pour moi, des accessoires essentiels à avoir dans sa garde-robe. Sinon j’adore les baskets Giuseppe Zanotti, oui je sais c’est un peu cliché mais bon je les adore je n’y peux rien. Et, niveau maroquinerie, mon sac Céline couleur nude.

L’expérience pour Cecilia Fares

Quelle a été votre plus belle expérience dans la mode ?

Ma plus belle expérience dans la mode est certainement d’avoir eu la chance et le privilège de participer à la préparation du défilé Ungaro dont Lindsay Lohan était l’égérie. Cette expérience m’a donné encore plus envie de réussir à créer ma propre collection.

C’est un milieu très concurrentiel, que faut-il avoir de plus que les autres aujourd’hui pour réussir dans la mode ?

Ce n’est pas que la mode qui est concurrentielle, nous vivons aujourd’hui dans une société où le chômage est plus élevé que jamais et peu importe le domaine il y a de la concurrence partout. Mais pour la mode, il faut être ouvert, talentueux, toujours en quête de nouveautés et aimer le contact avec les gens. Après je ne vais pas vous mentir mais avec un excellent carnet d’adresses on débute forcément avec une longueur d’avance. Et pour finir, je pense qu’il faut toujours croire en ses rêves et peu importe les critiques, il ne faut jamais abandonner.

Quels sont vos conseils pour les passionnées de mode qui veulent en faire leur métier ?

Mes conseils pour les passionnés de mode sont de toujours être persévérant et ne jamais se laisser marcher dessus même si les débuts sont difficiles, un jour ou l’autre l’effort sera récompensé.

Par Anaïs RECOING

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *